Les matériaux pour construire une maison à ossature en bois

Le 17-07-2012 à 11:23

image

Trois grands paramètres sont à prendre en compte pour le choix des matériaux de la maison à ossature en bois. Parmi ceux-ci, il y a notamment le bois de l'ossature. Il est essentiel puisque c'est la partie invisible de celui-ci. Il y aussi l'isolation et la menuiserie qui seront la partie visible de l'habitation.

Choisir le bois de l'ossature de la maison

Ce premier choix est crucial sur le coût final de la maison ossature bois. De plus, il détermine la pérennité de la construction. Les constructeurs orientent les propriétaires vers les résineux pour avoir un bon rapport résistance/prix. Les plus utilisés sont l'épicéa et le pin Douglas. Si le premier coûte moins cher, il faut le traiter contre la moisissure et les insectes, sinon il n'y aura pas d'autorisation de construire.

Le second est plus résistant face à la moisissure, mais comme il ne réagit pas à l'insecticide, il faut donc choisir un bois avec un taux d'humidité inférieur à 18 % pour que les insectes ne l'attaquent pas.

Le mélèze est aussi un bois d'ossature. Cependant, il est surtout proposé en fonction des régions où a lieu la construction et la production existante.

Le matériau de l'isolation

La laine de verre semi-rigide

L'avantage du matériau semi-rigide est l'absence d'affaissement sur le long terme. Pour les panneaux en laine de verre, il y a en plus le rapport qualité/prix qui est intéressant. Avec l'isolation extérieure de type mur-climat, même la recommandation sur la performance énergétique sera plus facile à atteindre.

L'ouate de cellulose

La base est le papier recyclé. Transformé en panneaux, l'ouate de cellulose offre une bonne isolation et son comportement à long terme reste performant. De plus, il est recommandé pour les murs respirant. En effet, il peut stocker l'équivalent de trois fois son poids en eau. Le prix reste un frein puisqu'il est quatre fois plus cher que la laine minérale.

Choisir les matériaux pour les menuiseries

Introduction

Ce choix est essentiel puisque le rapport sur les maisons de France a établi que la menuiserie est responsable de la perte de chaleur pour un taux de 15 % sur ces trente années.

Il faut prendre en compte deux paramètres pour cela. Le premier concerne la valeur Uw sur la performance des châssis. Plus elle est faible, meilleure est la performance. Ainsi, il est recommandé de prendre celles qui ont un Uw inférieur à 1,8 Uw/m².K pour que l'isolation soit performante.

Les vitrages

Son rôle est important puisque c'est un point de contact fragile avec l'extérieur. Néanmoins, il n'est pas recommandé de choisir le triple vitrage. En effet, le résultat ne sera pas celui escompté. Certes l'isolation sera performante, mais il y aura moins d'apports du soleil. La France est pourtant un pays européen qui reçoit un bon taux en soleil. Le double vitrage suffira puisque l'ensoleillement sera filtré en été et sera entier en hiver. L'absence de contact entre les deux vitres suffit pour que les parois froides n'apparaissent pas à l'intérieur. L'autre atout est que la condensation n'existe plus sur les vitres.

Les volets roulants et brises soleil

Lorsque les volets roulants sont fermés, il y a un espace d'air en plus qui protège le vitrage de la température de l'extérieur. Il y a donc une amélioration de l'indice Uw qui devient Ujn.

Les brises soleil sont surtout utiles en été pour seconder les actions des avant-toits. Ainsi, les ouvertures sont mieux protégées des effets du soleil.


Nos agences

Derniers tweets